• Au départ, Vaal Crevin est nancéen et brasseur amateur.

    Visite de la brasserie Aguiana

    Puis ça se gâte, il fait un BTS agro alimentaire chez Kro, il travaille dans les labos :-p

    Par manque de travail sur place, il descend dans le Sud-ouest, à bardos, s'occuper de la brasserie Eki (qui brassait réellement sur place à l'époque).

    Il met en place tout le gros matériel dans la brasserie, puis, pas de chance à nouveau, Eki ne brasse plus, achète de la bière, et Vaal déménage.

    En 2002, il achète un bâtiment à Cauneille, à côté de Peyrehorade et à 15mn de Dax. Il rénove absolument tout dans le bâtiment.

    Visite de la brasserie Aguiana    Visite de la brasserie Aguiana

    Il achète une brasserie d'occasion en Allemagne, et quand tous les travaux sont enfin finis, il peut enfin se lancer et l'inauguration a lieu le 28 juin 2013. La brasserie est en place depuis moins d'un an mais connait déjà un franc succès auprès des consommateurs landais.

    La brasserie est magnifique, avec ses cuves en cuivre dans une grange rénovée avec art, et aussi la notion d'écologie avec le système de chauffage de l'eau par panneaux solaire et de recirculation d'eau chaude après ébullition.

    Visite de la brasserie Aguiana                 Visite de la brasserie Aguiana Système de recirculation d'eau chaude dans la cuve ébu                                            la brasserie et un bout de comptoir

    Ce système permet d'économiser du gaz et du temps sur chaque brassin.

    De plus, les bouteilles à capsules mécaniques sont consignées (avec environ 90% de retour) et les étiquettes réduites à des collerettes, ce qui facilite le nettoyage.

    2000 litres par brassin, brassage par infusion, embouteillage isobar. La prévision pour la fin d'année est de 400 hl de bière produite, le tout quasiment sans publicité et presque sans marchés.

    Il faut dire que Vaal et sa compagne Aurore Mottard ont choisi une approche commerciale peut vue chez des artisans brasseurs : ils jouent sur le volume de bière produite pour vendre les bouteilles à un prix défiant toute concurrence : entre 3 et 5 € la bouteille de 75cl en tenant compte de la consigne de 1 €, soit 2 à 3 € la bière en 75cl si on ramène la bouteille.

    Visite de la brasserie Aguiana  Visite de la brasserie Aguiana                   

    Toutes les bières produites sont de fermentation haute et contiennent du blé malté. La gamme est déjà assez étendue :

    - la blanche 100% blé malté et Saaz

    - la blonde à 4,5°

    - l'ambrée avec 7 malts différents

    - une autre blonde aromatisée avec des épices

    - une brune avec 7 malts différents

    - une noel, ambrée épicée

    - une à l'abricot : sur une base de blonde avec 2 mois de garde, l'abricot est mis dans une cuve de fermentation sur laquelle on vient remettre une blonde pour une nouvelle fermentation. Une fois cette étape finie, retour en chambre de garde 12 mois.

    Je dois avouer que personnellement et gustativement mes papilles n'ont pas fait de triple salto à la dégustation, mais je comprends l'engouement des consommateurs (et le fait que la demande dépasse la production le prouve aussi ^^). Ces bières sont légères, agréables à boire, pas trop houblonnées.

    Il ne reste plus qu'à continuer (et essayer une IPA :-P)

    Dans tous les cas, allez voir la brasserie, discuter avec le brasseur, goûter les produits, vous ne le regretterez pas !

    Coordonnées :

    640 rte de Larègle, 40300 Cauneille, Aquitaine, France

    tel : 06 28 08 72 36, mail : vaalor@neuf.fr

     


    1 commentaire
  • Longtemps, les Landes ont été un département brassicolement sinistré...

    Jusqu'en 2011 où la brasserie "la Vache à Bière" a vu le jour, malheureusement fermée depuis...

    Mais heureusement suivie de près par la brasserie "La Séquère" en juin 2012...

    Bon, la bière existait déjà avant, brassée dans le médoc pendant quelques années. Cette bière ambrée, la Lagaille, était disponible déjà au bar "le Sax y Rock café", propriété de Stéphane et Gilles Bourdillas, qui sont justement les propriétaires de la brasserie.

    Visite de la brasserie la Séquère

    En 2012, ils achètent une unité de brasserie Kaspar Schultz d'occasion, l'installent dans le garage de Gilles, à Dax, et commencent à se former au brassage sur le tas.

    Visite de la brasserie la Séquère

    Stéphane élabore les recettes, la brasserie a une capacité d'environ 10 000 litres par an, principalement écoulés au bar, rebaptisé "la Séquère" car les brassins de 300l font que le stock n'est pas assez important pour étendre les sites de vente.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La gamme des bières se compose de classiques (toutes au maïs à hauteur de 10%) :

    Visite de la brasserie la Séquère

     

    - blonde, ambrée, brune et blanche

     

    - les aromatisées : whisky, absinthe, rhum, fruits rouges et fruits jaunes.

     

    Si les classiques sont tout à fait honorables, avec mention particulière pour l'ambrée et la brune (qui ont eu chacune un fourquet à Saint Nicolas de Port), personnellement, je n'apprécie pas les aromatisées, qui s'éloignent trop du goût de la bière.

    A l'exception de celle au whisky, où là, l'aromatisation est suffisamment fine pour que les goûts se marient de manière agréable.

     

     

    Dans le futur, les frères aimeraient agrandir la capacité de la brasserie à 500 ou 1000 litres par brassin.

    Ils aimeraient aussi créer un biergarten à la française sur la côte atlantique.

    Pour l'instant, ils gèrent le bar, entièrement refait à neuf après les inondations de l'hiver dernier.

    Leurs bières sont en vente sur place, et ils ont ajouté une cuisine flambant neuve qui permet de faire des tapas et de régaler les convives avec de la cuisine à la bière.

    Visite de la brasserie la SéquèreVisite de la brasserie la Séquère

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le bar inondé avant travaux

     

     

    Visite de la brasserie la Séquère

    Le bar flambant neuf

     


    1 commentaire
  • Envie de se remettre dans le bain, de retrouver le plaisir du brassage... hop, un soir de février, démonstration de brassage à la Tireuse...

    Aidée par Phil, brasseur amateur Landais qui réalise de très bonnes bières soit dit en passant, on commence le brassage.

    Les habitués mettent aussi la main à la pate, et les odeurs de malt envahissent bien vite le bar, surprenant quelques clients...

    La soirée s'est très bien déroulée, les 30 litres de bière ont bien fermenté, mise en bouteille... Mais helas, j'ai mal géré la recette, et en première dégustation, la bière était clairement trop houblonnée, limite agressive.... déception....

    Mais quelques mois plus tard, je retente ma chance, et même si le houblon est toujours là, ce n'est plus agressif, elle se laisse même boire :-)

    Mais la prochaine fois, j'aurai la main moin lourde sur le houblon, promis ^^

    Un brassage à la Tireuse


    votre commentaire
  • Bierzhistan 10-11-12

     

    Le week end du 10 novembre a eu lieu à Concarneau le premier salon "Bierzhistan", salon des micro brasseries artisanales bretonnes.

    Programme : samedi matin, ouverture, fermeture vers 18-19h pour laisser la place aux concerts.

    Bierzhistan 10-11-12

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les ramoneurs de menhirs, qui ont dépoté :-)

    Le salon lui même : ambiance très sympa, plein de bonnes bières à découvrir, des copains à retrouver... même si un petit bémol sur la fermeture précipitée en début de soirée au moment où il y avait le plus de visiteurs...

    Belle réussite pour Bierzhistan 10-11-12ce premier salon, avec environ un millier de visiteurs (salon et concerts compris)

    Bierzhistan 10-11-12Bierzhistan 10-11-12Bierzhistan 10-11-12Bierzhistan 10-11-12Bierzhistan 10-11-12

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pour en savoir plus, entendre la musique, et les organisateurs en parler : le site de la brasserie Tri Martolod

     

     


    votre commentaire
  • Ce week end, nous étions conviés à un brassage "campagnard"

    Nico brasse de temps en temps, selon un procédé que je n'ai jamais vu avant : le brassage au bain marie !

    Un énorme chaudron rempli d'eau chauffé au feu de bois, dans lequel est mis un deuxième chaudron, soulevé par des chaines, qui contient le moût.

     

    Un brassage roots

    La cuisse de chevreau qui sèche n'a pas survécu au barbeuc de midi !

     

    Nico a prévu de brasser une ambrée :

    12 kg de malt dont 9 de malt pale et 3 de malt torréfié maison à partir du pale (torréfié dans un four à bois).

     

    Un brassage roots

    Un brassage roots

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le brassin est réalisé avec l'eau de source du village puisée dans des pots à lait et du houblon sauvage congelé.

     

    Un brassage roots

    Un brassage roots

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Empatage à 50 °C, relevage du chaudron pendant 3/4h

    Un brassage roots

     

    Puis le chaudron est redescendu dans le bain marie et chauffé jusqu'à 63 °C pour un deuxième palier pendant 3/4h.

     

    Un brassage roots

    Re-jeux de chaînes pour un dernier palier à 73°C.

    Un brassage roots

     

    Ensuite, enlever le chaudron "bain marie"

    Un brassage roots

    La filtration s'effectue à 78°C.

     Un brassage roots

     

     

    Un brassage roots

    Un brassage roots

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Un brassage roots

     

     

     

     

    Le malt a été broyé trop finement, il faut donc couper le gateau... la filtration a duré plus de 2h !!!

    Un brassage roots

     

     

    En attendant que tout le moût soit filtré, on cueuille les violettes sauvages qui viendront agrémenter la bière (rajoutées en fin d'ébullition)

    Un brassage roots

    Lavage des dreches avec de l'eau chaude sur le gateau... le houblon a déjà été ajouté dans le chaudron

    Un brassage roots

     

    Puis il faut attendre l'ébullition, le chaudron est cette fois chauffé à feu nu. Le soleil se couche bientôt... Le brassage a commencé vers 10h, il est 19h et la phase d'ébullition commence à peine. Mais le cadre vaut largement le coup !

    Un brassage roots

     

    Vivement la dégustation de cette bière au brassage exceptionnel !


    Lendemain :

     Le chaudron refroidi dans la cuve de récupération d'eau de pluie pendant toute la nuit :

     

    Un brassage roots

     

    Mise en fut de fermentation :

    Un brassage roots

     

    YAPUKA attendre de la gouter ! ^^



    1 commentaire
  •  

     

    Soirées dégustations

     

    Soirées dégustations

     

    Soirées dégustations

     

    Soirées dégustations


    votre commentaire
  • Le Bus

    Visite de brasseries en bus

     

    Brasserie Garland

    Visite de brasseries en bus

     

    Brasserie Oc'Ale

    Visite de brasseries en bus

    Oc Ale

    Visite de brasseries en bus

     

    Brasserie Saint Martin

    Visite de brasseries en bus

     

    Brasserie du Bocage

    Visite de brasseries en bus

     

    Brasserie Ratz

    Visite de brasseries en bus

     

    Brasserie Lebbe

    Visite de brasseries en bus

     

    Brasserie de Meze

    Visite de brasseries en bus


    1 commentaire
  •  Cours théorique le samedi

    Brassage Associatif

     

    Pratique le dimanche

    Concassage

    Brassage Associatif

     

     Empatage

    Brassage Associatif

     

    Brassage

    Brassage Associatif

     

    Filtration

    Brassage Associatif

     

    Brassage Associatif

     

    Effeuillage du houblon

    Brassage Associatif

     

    Houblonnage

    Brassage Associatif

     

    Filtration et mise en fut de fermentation

    Brassage Associatif

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique